Nicolas Perreaux

Post-doctorant rattaché au projet Pocram, Nicolas Perreaux est historien médiéviste ; il s’intéresse en particulier aux humanités numériques dans le domaine de l’histoire médiévale . Il a soutenu en décembre 2014 à l’université de Bourgogne une thèse réalisée sous la direction d’Eliana Magnani et Daniel Russo : « L’écriture du monde. Dynamique, perception, catégorisation du mundus au Moyen Âge (VIIe-XIIIe siècles). Recherches à partir de données numérisées ».

Il a publié notamment :

  • « De l’accumulation à l’exploitation ? Expériences et propositions pour l’indexation et l’utilisation des bases de données diplomatiques », dans : Antonella Ambrosio, Sébastien Barret et Goeg Vogeler (dir.), Digital Diplomatics. The computer as a tool fort the diplomatist ? Cologne/Weimar/Vienne, Böhlau Verlag, 2014, p. 187-2010.
  • « Dynamique sociale et écriture documentaire (Cluny, Xe-XIIe siècle). Observations statistiques sur le champ sémantique de l’eau » dans :  Dominique Iogna-Prat,  Michel Lawers, Florian Mazel et Isabelle Rosé (dir.), Cluny. Les moines et la société au premier âge féodal, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013, p. 111-128.

Contact : nicolas.perreaux@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pouvoir politique et Conversion religieuse (Antiquité – période moderne)