Variations sur la conversion religieuse au Moyen Âge

A propos de : James Muldoon (dir.), Varieties of Religious Conversion in the Middle Ages, Gainesville, The University Press of Florida, 1997. 

Cover_Muldoon_Varieties_1997Ce livre, publié sous la direction de James Muldoon en 1997, a fortement contribué à baliser le terrain de la conversion religieuse alors encore peu exploré. En bons défricheurs, Muldoon et ses collègues, réunis en 1992 au Congress of Medieval Studies à l’université du Western Muchigan, ont ouvert des pistes qui n’ont, aujourd’hui, rien perdu de leur intérêt. On ne trouvera donc pas là un exposé de synthèse sur la conversion religieuse médiévale, mais une série d’articles pas nécessairement liés les uns aux autres, centrés sur une aire géographique et un contexte précis.

Dès l’introduction, Muldoon signale que la conversion, définie comme « le rejet d’une tradition religieuse en faveur d’une autre » (définition qui ne prend pas en compte l’absence d’affiliation religieuse) est « un concept fondamental dans l’histoire de la Chrétienté ». Muldoon prend acte du caractère large et imprécis du terme « conversion » qui désigne aussi bien l’expérience spirituelle d’un individu entrant dans le christianisme (à l’instar d’Augustin) ou recherchant un approfondissement spirituel à l’intérieur du christianisme (tels les moines dans la Règle de saint Benoît) – que l’intégration dans la Chrétienté de populations entières. Pour ce phénomène, Muldoon emprunte à Christopher Dawson les expressions de conversion « communautaire » (communal), « collective » ou « en commun » (collective, corporate[1]. De fait, les articles du livre qui considèrent la conversion sous cet angle sont les plus intéressants.
Continuer la lecture de Variations sur la conversion religieuse au Moyen Âge

Séminaire « Signes et scènes »

 

Le séminaire « Signes et scènes » aura lieu le 13 octobre 2014 au CARE-CRH de 10h30 à 16h30. 

Cette journée de réflexion et d’échanges, organisée par Pierre Savy et Claire Sotinel,  nous permettra d’aborder le deuxième thème du projet Pocram, « Signes et scènes », en vue d’un colloque en 2015.

Nous accueillerons à cette occasion  :

– Neil Mc Lynn, University Lecturer and Fellow in Later Roman History au Corpus Christi College, Oxford, chercheur invité à l’UPEC pour le mois d’octobre 2014

– Patrick Henriet, Directeur d’études à l’EPHE (Sciences historiques et philologiques)

On s’intéressera aux signes porteurs d’identité religieuse et, spécifiquement, au rapport du politique à la visibilité des signes d’appartenance, ainsi qu’aux scènes d’extériorisation de la conversion, que celle-ci concerne un individu ou un groupe, en analysant précisément le rôle des autorités politiques.

Cette réunion n’est pas publique.